Bienvenue sur Vin Arnaud Grange
Viticulteur et Producteur de Beaujolais et Brouilly
Service en région Deux-Sevres 79
Producteur de Beaujolais et Brouilly

Deux-Sevres 79 : Producteur de Beaujolais et Brouilly Beaujolais, Brouilly et Gamay


Deux-Sevres 79 ☎▶Livraison possible de bouteille de Brouilly et Beaujolais rouge, rosé et blanc dans votre département: 79

Situé à Saint-Lager (Rhone 69), nous proposons également nos services dans le département Deux-Sevres.

Page en cours de réalisation prochainement complétée. Veuillez commencez votre visite par la page ACCUEIL

Mois par mois, venez suivre mon exploitation, mon..Au fil du temps...2017 : la 10 eme   Cela fait 10 fois que je taille mes vignes, que je les travaille toute l'année avec mes doutes mais aussi mes espoirs, et pourtant chaque année est bien unique. 2017 restera longtemps gravé dans les mémoires pour sa météo des extrêmes : froid, sec, chaleur grêle...  ont marqué le millésime chez moi comme  partout en France.Malgré les caprices du ciel c'est début septembre que nous avons ramassé de belles grappes gorgées de sucre qui se sont transformées en un vin fruité et structuré. Un millésime qui pour le moment nous rappelle 2015.2016 la vigne a pris son temps….    Comme partout le printemps a été maussade m'obligeant a une vigilance accrue et à un travail sans relâche. Il a fallu attendre le 14 juillet pour retrouver un temps de saison. Cette deuxième partie d'année à permis à la vigne a retrouver toutes ses qualités et a permis au raisins de mûrir lentement mais surement. C'est fin septembre que les vendanges se sont déroulées sous l'été indien que nous avons connu. 2015 une  année hors normes…. Cette année a vraiment été particulière d'un point de vu météo. Déficit de précipitation, excès de chaleur ont eu les mêmes effets sur la vigne que sur les autres productions agricoles. Un grand manque de volume, une forte précocité et une qualité exceptionnelle font de 2015 un millésime qui restera dans les mémoires non seulement de la mienne mais aussi de tous ceux qui auront la chance de le déguster.... Printemps 2015Alors que le printemps bat son plein nous faisant déjà pensé aux travaux à venir, le millésime 2014 s'affine doucement et se prépare pour nos papilles. Petit à petit les vins se mettent en bouteilles pour permettre à tous de les découvrir.Après la taille les travaux de désherbage, palissage.... occupent bien les journées et le soleil nous donne le cœur à l'ouvrage.2014 : un nouveau défi.Depuis les taillage deux nouvelles appellations sont venues charger un peu plus mon emploi du temps. Ceux qui ont parcouru le site ou qui m'ont rencontré ces derniers temps le savent, j'exploite maintenant en plus de mes Beaujolais et  de mon Brouilly, du Moulin à Vent et du Chénas. Après un printemps précoce un léger retour de fraicheur à ralenti un peu la vigne. On commence à voir les première fleurs. Les conditions climatiques à venir affinerons mes prévisions mais je pense que les vendanges devraient débuter début septembre......et c'est à compter du 10 septembre qu'une quinzaine de coupeurs ont pu ramasser de belles grappes gorgées de sucre qui n'attendaient que les courageux travailleurs.2013 : Quand la nature prend son temps...Comme partout en France le printemps a pris son temps pour venir annoncer les jours ensoleillés. Bien  que le soleil se soit montré généreux en juillet, août et septembre l'ensemble de la nature a eu 3 semaines de retard par rapport à une année normale. Naturellement  la vigne a eu, elle aussi, 3 semaine de retard et c'est donc fin septembre que nous avons ramassé beaucoup de petites grappes, gorgées de sucre, avec de petites baies concentrant ainsi tous les éléments qualitatifs du raisin.Septembre 2012L'heure de la récolte approche. On va pouvoir avoir un réel aperçu de ce millésime. En blanc les grappes sont belles et en quantité. Par contre pour les rouges le volume récolté est faible mais la vendange qui part à la cave est de bonne qualité, ceci grâce à l'équipe d'une dizaine de courageux qui s'affaire dans les vignes pour ne ramasser que le meilleur.Printemps & été 2012Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. 2012 restera dans nos mémoires comme une année très délicate. Les diverses conditions climatiques nous ont apportés beaucoup de doutes et d'interrogations tout au long de l'année....Hiver 2012Alors que décembre et janvier, plutôt cléments, m'ont permit de ne pas prendre trop de retard dans mes travaux de taille, l'hiver s'est soudain rappelé à nous avec des températures très froides, ralentissant tous les travaux extérieurs. Et pourtant le programme reste chargé : élagage d'arbres et des haies en bordure de vigne, épandage de matières organiques pour nourrir les ceps et mise en place de palissages dans certaines vignes pour pouvoir avoir plus de hauteur de végétation (ce sont les feuilles qui nourrissent le raisin).Août 2011 Comme partout en France le printemps à été très chaud et très sec...promettant un millésime exceptionnellement précoce et de grande qualité.Puis est venu le mois de juillet avec ses pluies qui ont retardé la précocité sans altérer la qualité. Bien au contraire les ceps de vignes ont été contents de retrouver de la fraîcheur et de l'humidité. Ceci à permit d'harmoniser la maturité. Le 24 août au matin, la petite équipe de vendange s'est levée de bonne heure et pleine de motivation pour aller cueillir les premières grappes gorgées de sucre.Avril Avril 2011 restera dans les mémoires. Non seulement il a fait très chaud mais en plus, il a fait très sec. La vigne en a profité pour pousser très rapidement. Les gelées de certains matins nous ont épargnés et c'est avec une forte vigueur que le millésime 2011 démarre : 3 semaines d'avance sur l'an dernier... Mars Alors que l'on termine à peine la taille, il faut commencer à penser à la suite de la saison qui arrive surtout avec les fortes chaleurs que l'on a eu ces derniers jours. On ressent cette volonté de pousser de la part de la vigne. La sève monte et parfois elle coule par les plaies de taille, on dit qu'elle pleure. Spectacle magnifique des gouttelettes qui brillent au lever du jour. On commence à voir les bourgeons gonfler. Synonyme d'un millésime précoce ? Seul l'avenir nous le dira, la météo, seule maîtresse, fera bien ce qu'elle voudra. Janvier, Février Comme tous les ans, se retrouver seul dans les vignes à tailler cep après cep dans le froid hivernal peux paraitre dur. C'est pourtant une période que j'apprécie car il y a moins de stress lié aux risques d'accidents climatiques, et être au milieu de cette nature en sommeil est reposant, même si certains jours de grand froid ou de pluie, on aimerait mieux être au chaud… Décembre Comme partout en France, ce mois a été particulièrement froid et neigeux. Entre les jours courts et les conditions climatiques difficiles, les travaux de taille avancent doucement. Ce n'est que partie remise. Ma participation à quelques (pas assez nombreux à mon goût) marchés de Noël m'ont permis de discuter avec vous et de voir une fois de plus le bon accueil que vous faites à mes vins.Novembre Le mois de Novembre est traditionnellement très occupé et très varié. 2010 n'a pas échappé à la tradition. Entre la communication, les dégustations et la vente du Beaujolais Nouveau, peu de temps reste disponible pour commencer la taille. Mais quel plaisir de discuter avec vous, d' entendre vos remarques et vos commentaires. Et tans pis pour ce qui ne se fait pas tout de suite, l'hiver n'est pas encore pas fini.Retour sur le millésime 2010Après un départ en végétation en retard de 15 jours par rapport au millésime précédent, notamment dû à un hiver qui a vu un bon retour d'épisode neigeux, tous les temps se sont succédés : un printemps avec de forts orages, un été commençant par de fortes chaleurs pour se poursuivre par une alternance de chaleur et de pluie. Pour obtenir un bon millésime, j'ai donc retardé les vendanges jusqu'au 15 septembre et c'est sous le soleil que la récolte s'est déroulée. Les premières dégustations me ravissent et me font dire que j'ai fait les bons choix. Et pourtant, ce n'est pas facile de succéder à un millésime tel que le 2009.Octobre C'est la cave qui m'occupe : suivi des fermentations, soutirage... On fait tout pour apporter le plus grand soin au vin qui sera bientôt dans nos verres. Le 30 octobre le beaujolais Nouveau a été mis en bouteille. Il va se reposer un peu avant que vous ne puissiez l'apprécier. Les autres vins se reposent en cuve...Septembreon attend la maturité optimale pour commencer les vendanges. Les préparatifs vont bon train.le 15 septembre on attaque la récolte. Le soleil et une troupe d'une quinzaine de personnes sont au rendez vous.